Hoi An, dans la chambre

Publié le par rien

Hoi An

A quatorze heures, la fille qui tient la guesthouse frappe à la porte. Elle est inquiète. Est-ce que je serais malade ? Il fait grand beau et je suis resté dans la chambre toute la matinée.

Elle était très sympa cette fille. J'espère qu'elle n'aura pas épouser le type manifestement infecte que sa famille lui destinait. 

Publié dans voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article